Rencontre avec
Hervé Berland, Château Montrose et Château Tronquoy-Lalande
 
 
 

Rencontre avec Hervé Berland, Château Montrose et Château Tronquoy-Lalande

 

Ce mois-ci, Hugues Forget nous fait découvrir deux vignobles incontournables de Saint-Estèphe : Château Montrose et Château Tronquoy-Lalande. Situés à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, ces deux domaines voisins bénéficient de synergies communes qui ont permis de révéler leur plein potentiel et refléter au mieux leurs terroirs respectifs. Ils ont su développer des identités propres, comme en témoignent les deux cuvées coups de cœur, sélectionnées dans notre Catalogue de La Rentrée des Vins 2021.

 
la grande épicerie de Paris : Château Montrose et Château Tronquoy-Lalande
 

Château Montrose et Château Tronquoy-Lalande font partie de la sélection coups de cœur de La Rentrée des Vins 2021. Pourquoi les avez-vous choisis ?

 

Hugues Forget : Je les ai sélectionnés ensemble, car leurs histoires sont intimement liées et très complémentaires. Château Montrose, Grand Cru Classé de Bordeaux, a été entièrement repris en main lors de son rachat, et s’est engagé depuis plusieurs années dans une démarche environnementale globale. De la vigne au chai, tout a été optimisé avec beaucoup d’intelligence. Le travail accompli montre également à quel point le vignoble bordelais a évolué ces derniers temps.
L’énergie insufflée par Château Montrose a rejailli sur le Château de Tronquoy-Lalande, et lui a apporté la bonne impulsion au bon moment.
Depuis 2006, les vins des deux propriétés n’ont cessé de s’améliorer. Ils sont arrivés à un point d’équilibre intéressant : ils sont à la fois typiques de leur appellation tout en proposant leur identité propre.

 

Château Montrose et le Château Tronquoy-Lalande sont deux domaines du vignoble bordelais. Parlez-nous des liens qui unissent ces deux propriétés viticoles voisines.

 

Hervé Berland : L’acquisition de Château Montrose était avant tout un achat de passion, par Martin et Olivier Bouygues, deux grands amateurs de vins. C’est ici, à Bordeaux, que leur aventure viticole a commencé avant de s’étendre à d’autres domaines français, situés dans la Loire ou en Bourgogne.
Château Tronquoy-Lalande a été racheté un mois après l’acquisition de Château Montrose.
Ce vignoble, comptant parmi les plus beaux terroirs, est doté d’un potentiel qui ne demandait qu’à être révélé.

 
Château Montrose et le Château Tronquoy-Lalande
 
Château Montrose et le Château Tronquoy-Lalande
 

Comment définir les styles des deux domaines, marqués notamment par un sol de graves et d’argiles ?

 

Hervé Berland : Bien que seule une route sépare les deux domaines, les sols sont bien différents.
Au Château Tronquoy-Lalande, les sols sont composés de graves argileuses profondes, de plus de 8 mètres d’épaisseur, alors qu’au Château Montrose, on retrouve des graves d’environ 1 mètre 50, sur un sous-sol argileux. L’argile y est précieuse, car elle permet de retenir l’eau naturellement et de la restituer à la plante par temps sec, quand elle en a besoin.
Les proportions d’assemblage varient également d’un domaine à l’autre.
Au Château Tronquoy-Lalande, on retrouve une majorité de Merlot (plus de 50%), puis du Cabernet Sauvignon (42%), et du Petit Verdot (8%). Une fois assemblés, ces cépages produisent des vins ouverts, gourmands, avec des nez assez expressifs et une belle attaque sur le fruit. Ils sont également bien structurés par le Cabernet.
Au Château Montrose, le Cabernet-Sauvignon règne en maître, suivi par le Merlot complété par le Cabernet-Franc et le Petit Verdot. On retrouve dans ses vins l’élégance et la puissance des tanins du Cabernet, caractéristiques des grands vins de garde.

 

Quelle philosophie avez-vous voulu y insuffler, à la vigne comme durant la vinification ?

 

Hervé Berland : Les Châteaux Montrose et de Tronquoy-Lalande sont animés par cette même volonté de révéler au mieux leur terroir. Ils bénéficient de synergies communes et d’échanges techniques et œnologiques, tout en conservant leur style, leur identité, et leur équipe de production dédiée. Le développement durable et la protection de la biodiversité sont par exemple au cœur de leur philosophie, notamment à la vigne, avec la pratique depuis plusieurs années d’une viticulture respectueuse de l’environnement. Château Montrose, de son côté, privilégie les démarches R&D autour d’alternatives naturelles qui, bien que 100% respectueuse du terroir et de l’environnement, ne sont pas encore nécessairement reconnues par la certification agriculture biologique.

 
Château Montrose et le Château Tronquoy-Lalande
 
Château Montrose et le Château Tronquoy-Lalande
 

2 cuvées des Châteaux Montrose et Tronquoy-Lalande ont été sélectionnées par notre chef de Cave, au sein de notre catalogue de La Rentrée des Vins. Quelles identités avez-vous voulu leur donner ?

 

Hervé Berland : Château Montrose, propriété incontournable du vignoble bordelais, se caractérise par une volonté de produire les plus grands vins de garde sur son terroir d’exception.
2015 fait partie des très grands millésimes des 20 dernières années. Marqué par un été sec et chaud, ce millésime solaire présente une grande puissance aromatique et promet une très longue garde. Nos terroirs de Saint-Estèphe ont une fois de plus permis au vin de présenter un grand équilibre, tout en finesse et en fraicheur.
Au Château Tronquoy-Lalande, on retrouve des vins gourmands, accessibles dans leur jeunesse, tout en ayant un potentiel de garde important. C’est une valeur sûre, le vin des amis par excellence.

Les recettes coup de cœur

Découvrez également