Lou, sommelière à La Cave de La Grande Epicerie Rive Gauche

Lou, sommelière à La Cave de La Grande Epicerie Rive Gauche

 
 

Quel est votre parcours ?


Après des études dans l’Hôtellerie restauration, la sommellerie et enfin le commerce, j’ai travaillé plusieurs années à la Cave Vaneau, où j’ai exercé successivement les métiers de commerciale, caviste, responsable de la cave et assistante de direction. J’ai ensuite ouvert ma propre Cave à Boulogne, orientée sur une offre de vins natures. Après un an, j’ai décidé de quitter la Cave et ai rejoint La Grande Epicerie de Paris.


Comment avez-vous découvert l’univers du vin ?


Dans le cadre de mes études, et notamment grâce à l’un de mes professeurs, Franck Ramage, qui nous a transmis sa passion et nous a donné l’opportunité de travailler en sommellerie en parallèle de nos études.


Quelle est votre région préférée ?


Je dirais les vins blancs de la Vallée de la Loire, et notamment les Chenins. En matière de rapport qualité/prix, cette région propose de très belles références, comme les Vouvray du Domaine Foreau ou le Domaine Saint-Nicolas, en biodynamie. Ce dernier me rappelle les vins natures.


Côté vins rouges, j’apprécie le Languedoc-Roussillon et la Vallée du Rhône. Je pense notamment à Yann Chave, en Crozes-Hermitage, qui travaille en agriculture biologique, ou la cuvée Nomade de chez Christophe Curtat en Saint-Joseph.


Citez-nous un vin incontournable à avoir dans sa Cave.


Le Bourgogne blanc Les Champlains de chez Simon Bize, situé sur les terres de Savigny-Lès-Beaune. Je le trouve très équilibré grâce à son côté beurré, toasté et tout à la fois très frais.


Citez-nous un vin d’exception que vous souhaiteriez avoir dans votre Cave.


Un Mouton-Rothschild de 1973. C’est un des plus grands vins que j’ai pu découvrir jusqu’ici. Je pense également au champagne Krug, ou à cela de Cédric Bouchard, et notamment la cuvée La Bolorée, un 100% Pinot blanc.


Citez-nous une pépite méconnue à découvrir absolument.


Premiers pas sur la Lune, du Domaine Sainte Marie des Crozes, situé dans le Languedoc-Roussillon. C’est un assemblage de Grenache et de Roussanne, cultivés en agriculture biologique. Une pépite !


Pouvez-vous nous raconter votre plus beau souvenir lié à l’univers du vin ?


Lors de fêtes de fin d’année en famille, j’ai pu déguster un vin d’Ardèche, des Cévennes ardéchoises plus précisément. C’est un vin nature, composé uniquement de viognier. Nous l’avions accompagné d’un tarama à la truffe, et cet accord était absolument incroyable, il reste gravé dans ma mémoire.


Quel vin choisiriez-vous pour :


Un dîner romantique :


Un champagne classique mais excellent, Jacquesson, avec les Cuvées 742, 743 et 744.


Un dîner entre amis :


Je dirais Hors-Pistes, un vin blanc 100% Chardonnay du Domaine Aubert & Mathieu. Il est au prix de 14€ et s’accorde avec un grand nombre de plats, ce qui est pratique lorsque le menu n’est pas défini à l’avance.


Pour susciter l’étonnement :



Le Dao de Casa de Mouraz : c’est un vin rouge portugais issu de différents cépages. Ce Domaine est tenu d’une main de maître par un couple. Ils ont été pionniers au Portugal sur l’agriculture biologique dans l’univers viticole.