Tout savoir sur l’apéritif

Recettes originales, histoire et astuces gourmandes : tout savoir sur l’apéritif !



Poivrons farcis, tartinables gourmands ou noix de cajou à la truffe : les astuces pour faire de l’apéritif un instant de dégustation gastronomique sont multiples. Des pépites ornent désormais nos tables, bien souvent en provenance du monde entier, et font de ce repas un moment de partage et de convivialité désormais incontournable. Véritable reflet de l’art de vivre à la française, l’apéritif se compose aujourd’hui non seulement de grands classiques, chips ou saucisson, ou de mets plus diversifiés, a l’instar des tartinables en provenance du sud de la France ou de traditionnels ajvars des Balkans.

 
 

Les origines de l’apéritif 


En France, l’apéritif prend sa source au cœur des montagnes. Ce dernier était intimement lié au domaine médical. Au 18e siècle, l’apéritif était considéré comme un véritable remède, né de la distillation des plantes dont les bienfaits étaient déjà largement reconnus. Aucun accompagnement n’était alors envisagé pour cette boisson aux propriétés médicinales. L’apéritif est, à cette époque, loin de représenter un moment de convivialité et se consomme dans un cadre confidentiel. Joseph Dubonnet, chimiste français de renom, a notamment créé un vin destiné à lutter contre le paludisme. C’est seulement à la fin du 19e siècle que l’apéritif s’est démocratisé au sein de la société. Il devient progressivement un phénomène social lié à l’art de se montrer. Les repas étaient déjà précédés d’un apéritif destiné à ouvrir l’appétit et préparer la digestion. Au-delà d’un comportement, l’apéritif est avant tout un geste qui n’a cessé de rassembler et de fédérer à travers les siècles. Au départ, les verres étaient levés pour souhaiter et propager la santé. Ce geste symbolique est resté ancré dans les traditions bien qu'aujourd’hui, nos verres s’érigent également en signe de célébration.



De l’apéritif à l’apéro dînatoire : l’évolution d’un rituel populaire


Depuis quelques années maintenant, on assiste à un véritable bouleversement alimentaire. Les enjeux liés à la nutrition n’ont jamais été aussi présents et influencent largement notre manière de concevoir les repas. Les apéritifs dînatoires prennent parfois le pas sur le traditionnel repas du soir ce qui explique leur diversification. Ce besoin d’innover nous pousse à explorer le potentiel des aliments, à jouer sur les épices et les herbes aromatiques pour créer des mélanges riches et surprenants.

 
 

L’apéritif végétal : une tendance à suivre


Le respect de la saisonnalité, la valorisation des produits locaux et biologiques nous poussent à nous diriger vers une alimentation saine à travers un large panel de produits inédits et particulièrement frais tels que les mezze, emblèmes de la cuisine levantine. Bidaian s’est inspiré du caractère de la cuisine orientale pour créer un mezze végétal composé de patate douce et d’un soupçon de muscade, destiné à éveiller vos sens et vous plonger au cœur d’un voyage gustatif empreint de générosité. Les 3 Chouettes se sont davantage aventurées sur le terrain de jeu infini de la cuisine méditerranéenne. Le résultat ? Une irrésistible association de choux-fleurs biologiques, de sésame, de jus de citron et d'huile d'olive. Un mélange frais et raffiné, à l’image de la finesse de cette cuisine ensoleillée ! Pour poursuivre cette dynamique, nous vous invitons à déguster quelques gressins à l’huile d’olive vierge extra et aux graines de tournesol ainsi que des olives de Kalamata, le tout en provenance de la maison Kalios.


En France, le vin est un véritable symbole culturel, associé à une gastronomie traditionnelle. Pour encourager l’émergence de nouveaux modes de consommation, des produits alternatifs et sans alcool se sont largement développés. Parmi eux, La Grande Epicerie de Paris a sélectionné un jus pétillant, élaboré à partir de raisin muscat du Luberon. 



L’apéritif nous emmène en voyage


L’apéritif français : le choc des sud


Lorsqu’arrive l’heure de l’apéritif en France, certains se laissent bercer par le bruit des cigales et des boules de pétanques qui s’entrechoquent, à quelques pas du paisible port de Marseille tandis que d’autres s’émerveillent du coucher de soleil. Devenu un rite incontournable que chacun revisite et s’approprie, l’apéritif est aujourd’hui considéré comme un moment de dégustation chaleureux où chaque région dévoile les emblématiques produits de ses terroirs français.

 
 

Du sud-est au sud-ouest : le soleil à portée de fourchette


A travers des recettes de famille authentiques, Les Niçois valorisent les saveurs d’un apéritif provençal à travers un large panel de tartinables gourmands parmi lesquels vous retrouverez l’iconique tapenade d’olives noires. Elle s’accorde parfaitement avec quelques mini focaccias au romarin et représente l’histoire d’une famille attachée aux traditions de son sud natal. Ces délices sont l’accompagnement idéal du rosé 0% d'alcool French Bloom, une alternative raffinée aux boissons alcoolisées. Ce pétillant est élaboré à partir d’un vin biologique sans alcool et surprend par la finesse de ses bulles. Grand classique français, le Château La Tour de l'Évêque 2020 de Provence reflète à merveille le savoir-faire des producteurs du Var. Issu d’un assemblage de huit cépages, le Pétale de Rose se distingue par une clarté et une fraicheur uniques, que des notes d’agrumes et d’épices viennent subtilement épouser en bouche. Il se déguste très frais, accompagné de quelques biscuits au fromage de brebis et piment d’Espelette de la maison Okina, pour un apéritif aux goûts typiquement basques. Cette côte française est située près de notre verdoyant sud-ouest, terroir d’origine des rillettes de canard. Vous avez désormais tous les ingrédients nécessaires à la réalisation d’un apéritif français par excellence. Néanmoins, ce moment de dégustation est également l’occasion de franchir les frontières et de découvrir l’apéritif à travers les différents continents. 

L’apéritif à travers le monde


Bien ancrées dans des traditions propres à chaque pays, les cuisines du monde détiennent chacune des produits emblématiques. L’Italie signe sa cuisine de ses croustillants gressins, le traditionnel houmous aux pois chiches est l’attribut culinaire des pays orientaux tandis que la péninsule balkanique est réputée pour ses ajvars. Ce condiment a initialement été utilisé pour remplacer le caviar d’esturgeons dont la production était particulièrement développée en Serbie. L’étymologie du terme ajvar, havyar en turc, a motivé la création d’un surnom unique qui a marqué les esprits à travers les siècles, le caviar rouge, bien qu’il soit aujourd’hui le reflet d’une cuisine artisanale et familiale. Riches en poivrons rouges, les ajvars se distinguent par un goût épicé et une texture particulièrement crémeuse. Généralement agrémentés d’ail et de piment, ils sont l’accompagnement idéal de nombreux mets et sont de plus en plus utilisés dans la cuisine française. L’apéritif s’est emparé de ce condiment historique dont les recettes se déclinent avec gourmandise. L’ajvar se déguste, par exemple, en accompagnement d’un délicieux plat de pâtes ou bien en tartinable, accompagné d’une pointe de feta, sur un pain frais légèrement grillé. La maison Mama’s travaille son ajvar avec de l’aubergine grillée.

 
 

Des madeleines à l'ajvar


Ce condiment présente la particularité de s’intégrer, avec originalité, à vos recettes les plus insolites. La Grande Epicerie de Paris vous invite par exemple à ajouter l’ajvar aux poivrons rouges et à la tomate, de la maison Granny’s Secret, à une délicieuse recette de madeleines.