Les confiseries
 
 
 

Les confiseries : ces trésors de savoir-faire français

 
 

Souvent réservées aux grandes occasions, parfois même un peu oubliées, les confiseries françaises sont pourtant des trésors de savoir-faire. Les experts de La Grande Epicerie de Paris ont le plaisir de vous faire découvrir les nuances de ces produits d’exception, confectionnés au cœur de nos régions.
Du Calisson d’Aix au Nougat de Montélimar, ces délices gourmands sont réalisés dans le respect des recettes d’antan, à partir de matières rigoureusement choisies.

 
Confiseries
 

Les confiseries françaises, des pépites élaborées à partir de matières premières d’exception.

 

Chefs d’œuvre de notre patrimoine culinaire, nos calissons, pâtes de fruits et nougats, pour ne citer qu’eux, sont soumis à des cahiers des charges très précis.
Tout commence par le choix des matières premières locales, choisies avec soin. Ainsi, les nougats de Montélimar La Grande Epicerie de Paris sont fabriqués à partir de miels exclusivement français et d’amandes méditerranéennes, réputées pour leur parfum authentique.
Il en est de même pour les pâtes de fruits du confiseur François Doucet. Composées à plus 51% de pulpe de fruits, ces produits traditionnels sont non seulement riches en goût mais aussi particulièrement savoureux. Entre Figues, abricots orangés de Provence et poires des Hautes-Alpes.

 

Nous sélectionnons nous-mêmes les parcelles et déclenchons la récolte des fruits avec le producteur lorsqu’ils sont arrivés à maturité. Ils sont alors gorgés de saveurs.

R. Autret, directeur général adjoint de la maison François Doucet


La confiserie aixoise Léonard Parli respecte également ces exigences à la lettre en ne travaille qu'à partir de melons locaux, ingrédient principal des célèbres calissons, dont le goût influence directement la qualité des produits.

 
Pates de fruits
 

Dosage équilibré et cuisson maîtrisée : un savoir-faire unique.

 

Les secrets de ces confiseries résident dans les savoir-faire de leurs maîtres-confiseurs.
Passionnés par leurs produits qu’ils connaissent parfaitement, ces experts peaufinent leur technique et affinent leurs dosages jusqu’à obtenir la recette idéale. Les calissons Léonard Parli sont par exemple plus riches en amandes, avec un taux supérieur de 42%.

 

Elles sont également broyées par des rouleaux en granit préservant leurs fibres. On obtient une texture généreuse, pas trop lisse, caractéristique d’un vrai calisson artisanal.

P. Gignoux, directeur de Léonard Parli

 

Etape tout aussi cruciale, la cuisson des nougats de Montélimar conditionnera sa texture tendre ou dure. Elle impacte aussi sa blancheur, signe d’une cuisson maîtrisée. Pour obtenir cet aspect, les nougats La Grande Epicerie de Paris sont cuits durant plusieurs heures au bain marie dans d’authentiques chaudrons en cuivre. Le miel peut alors prendre lentement.

 

Confiseries : l’ingrédient secret d'une recette réussie !

 

Moelleuses, croquantes ou fondantes à cœur, les confiseries réunissent à elles seules une incroyable palette de textures. Si elles se consomment habituellement en fin de repas ou à l’heure du thé, rien ne vous empêche de les introduire dans vos recettes préférées. Vous pouvez par exemple glisser quelques morceaux de pâtes de fruits dans un cake ou agrémenter vos préparations chocolatées de quelques éclats de nougats pour plus de gourmandise !



Douceur, moelleux, régression : la guimauve dans toute sa splendeur

 
Pates de fruits
 

Initialement produite à partir des extraits de la racine de la plante appelée guimauve, la douceur éponyme est désormais confectionnée à partir de blanc d’œufs, de sucre et d’arômes naturels. Au citron ou à la mandarine pour des saveurs acidulées, à la fraise, framboise ou abricot pour des notes estivales, ou bien à la vanille ou la noix de coco pour un voyage dans les tropiques, les guimauves à l’ancienne de La Grande Epicerie de Paris vous installent confortablement dans un petit nuage de douceur.

 

Pour accompagner vos prochaines pauses sucrées, laissez-vous inspirer par notre recette de rolls à la cannelle et aux pâtes de fruits, à déguster encore chauds.

 
 
Gâteaux La Grande Epicerie de Paris
 

Recette rolls à la cannelle et aux pâtes de fruits

 

 

 

Ingrédients : (pour 5 rolls environ)

 

- 190 g de lait

 

- 180 g de beurre mou

 

- 450 g de farine

 

- 7 g de levure de boulanger déshydratée

 

- 1 demi-cuillère à café de sel

 

- 1 œuf

 

- 400 g de cassonade

 

- 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre

 

- 1 paquet de pâte de fruits à la poire et à la framboise François Doucet

 

- 1 jaune d’œuf.

 

Les étapes :

 

1) Dans une casserole, faites chauffer doucement le lait avec 100 g de beurre et portez à frémissement. Une fois le beurre fondu mélangez et retirez du feu.

 

2) Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sel. Ajoutez le lait et l’œuf avec 50 g d’eau et mélangez jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Ajoutez un peu de farine si la pâte est trop collante. Pétrissez la pâte sur un plan de travail fariné pendant 5 minutes.

 

3) Formez une boule de pâte et placez-la dans un saladier, recouvrez d’un torchon humide et laissez pousser dans un endroit chaud pendant une heure.

 

4) Préchauffez le four à 200°C (th. 6-7). Dans un bol, mélangez la cassonade, la cannelle et le reste de beurre mou jusqu’à obtention d’une pâte. Découpez des carrés de pâtes de fruits en petits dés.

 

5) Etalez la pâte sur un plan de travail fariné en un rectangle de 40 x 20 cm. A l’aide d’une spatule, répartissez directement sur la pâte une fine couche uniforme de préparation à la cannelle. Parsemez de dés de pâtes de fruits puis roulez la pâte sur elle-même. Avec un couteau bien aiguisé, découpez 6 à 8 tronçons d’épaisseur égale et déposez-les dans les empreintes d’un moule à muffins préalablement beurrées. Recouvrez d’un torchon humide et laissez pousser dans un endroit chaud pendant 30 minutes.

 

6) Badigeonnez le dessus des rolls de jaune d’œuf mélangé à un peu de lait et enfournez durant 20 à 25 minutes, jusqu’à ce que les rolls soient bien dorés et cuits. Démoulez-les à la sortie du four et servez encore chauds. Si vous les dégustez plus tard ou le lendemain, vous pouvez les faire réchauffer 10 minutes au four à 200°C (th. 6-7) avant dégustation.

 
 
 
Toutes nos confiseries
 

Découvrez notre sélection de

confiseries

 

Les recettes coup de cœur

Découvrez également