Actualités · Avril 2022
L'invité Rive Gauche : Jomo, les thés glacés français
 

La Grande Epicerie de Paris a le plaisir d’accueillir son nouvel Invité Rive Gauche Jomo, du 25 avril au 8 mai. Maximilien, fondateur de cette start-up française, propose des thés glacés biologiques, entièrement réalisés en France. Il a développé un lien étroit avec les restaurateurs lors de ses cinq années d’expérience en tant que livreur. Il a notamment profité de cette proximité avec les commerçants pour se nourrir de leur expertise, jusqu’à ce qu’il se confronte à un véritable constat. Les boissons chimiques investissent majoritairement le marché de la boisson en France. Il a donc décidé de se lancer dans la création de Jomo avec le souhait se différencier à travers des recettes simples et des goûts purs.

 
 

Riche en goût et en rencontres !


Maximilien cherche avant tout à proposer des thés glacés rafraichissants et équilibrés. Malgré leurs inspirations diverses, les 4 saveurs que vous découvrirez ont une histoire commune et se rejoignent sur un point : une légère acidité. La pêche est un grand classique que Maximilien a pris plaisir à revisiter avec de l’hibiscus. Il s’est inspiré des thés marocains pour créer un délicieux thé glacé à la menthe qu’il a associé au citron et au gingembre. Vous retrouverez également le citron vert dans un thé glacé au maté et au fruit de la passion. C’est la recherche d’exotisme qui a poussé Maximilien à développer son tout dernier parfum au maté, au litchi et à la grenade. 


De sa cuisine à son laboratoire, le fondateur de Jomo a réalisé, en seulement quelques années, un beau parcours dont il a tiré d’inestimables leçons. Il est aujourd’hui fier d’affirmer que les thés glacés Jomo sont dénués de colorants, d’arômes artificiels et de produits chimiques. Il subsiste néanmoins un conservateur… naturel évidemment : le jus de citron. Maximilien est tout aussi exigeant sur le choix des matières premières, qu’engagé pour la traçabilité. Il utilise du plastique recyclé et recyclable pour les packagings de ses produits et participe ainsi à l’économie circulaire.


La prochaine étape ? Réussir à développer le modèle de la boisson française à l’international. Un défi ambitieux que ce passionné est impatient de relever !


La force de Jomo réside dans l’humain et les rencontres. Maximilien travaille en collaboration avec une équipe chargée de l’accompagner sur la recherche et le développement de ses produits. Il apprend chaque jour de ceux qu’il considère comme de véritables artistes. Ils ont développé un véritable lien de confiance qui repose sur le partage d’une vision commune. Maximilien ne cesse de se questionner et évolue avec l’espoir de voir les boissons biologiques se démocratiser. 


Venez découvrir les thés glacés Jomo, du 25 avril au 8 mai, à La Grande Epicerie de Paris Rive Gauche.